Draisienne ou tricycle : que choisir ?

Vous vous demandez certainement quel est le meilleur véhicule pour permettre à votre enfant d’apprendre le vélo, une draisienne ou un tricycle ?

C’est une question redondante qui peut poser problème sur votre choix définitif. Les personnes ont des opinions très différentes sur la façon d’enseigner le vélo à leur enfant.

Pour être totalement franc avec vous, il n’y a pas de réponse exacte. Tout va dépendre en réalité de l’évolution de votre enfant.

 

 

Qu’est-ce qu’une draisienne ?

 

La draisienne parfois appelée « glider bike » « strider bike » en anglais est un vélo sans pédale. Équipée d’un cadre, d’un siège étroit, d’un guidon et de deux roues, l’enfant a besoin de pousser sur ses jambes pour avancer.

Le vélo d’équilibre est destiné aux tout-petits à partir de 18 mois pour leur apprendre à s’équilibrer sur deux roues, en leur enseignant les techniques de base sans qu’ils aient à diviser leur attention entre le pédalage et l’équilibre.

 

 

Qu’est-ce qu’un tricycle ?

 

Le tricycle est un véhicule à 3 roues muni d’un pédalier, d’un guidon et d’un siège adapté au corps.

Majoritairement utilisé par les plus petits pour apprendre les bases du vélo, il peut être également manipulé par les adultes. Les personnes sportives adeptes du tricycle parcourent généralement de grandes distances avec leur appareil à travers différents types de routes.

Les personnes handicapées bénéficient du tricycle pour s’aider à se déplacer. Elles utilisent à ce moment-là un tricycle électrique.

Pour les enfants de bas âge, le tricycle leur permet de développer des compétences motrices. Le tricycle peut être considéré comme la base pour apprendre la bicyclette. Ainsi, ils apprennent à contrôler l’ensemble de leurs membres comme les bras, les mains, les jambes et les pieds.

 

 

Comparaison entre tricycle et draisienne

 

Les caractéristiques du tricycle

 

Avantages du tricycle

Position & stabilité : équipé de ces 3 roues, le tricycle donne une large base d’appui à votre nourrisson. L’enfant est assis d’une manière verticale et non avec le corps penché. Il dispose également de larges poignées et des pédales solides pour placer ses pieds.

Apprendre à pédaler : le pédalage n’est généralement pas acquis avant l’âge de trois ans.

Les enfants qui n’ont jamais eu l’occasion de faire du tricycle n’apprennent pas forcément à faire du vélo avant l’âge de quatre ans.

La sécurité sur les surfaces planes : avec ses 3 roues, il est difficile à l’enfant de se renverser avec un tricycle même s’il a un mauvais équilibre.

Booste la confiance de l’enfant: le nourrisson ressent un sentiment de sécurité avec le tricycle. Il développe sa confiance en soi et améliorer ses mouvements

 

 

 

Inconvénients du tricycle

État de route : lorsque votre enfant descend les trottoirs et gère des surfaces inégales (comme des plaques d’égouts par exemple), des accidents peuvent vite se produire.

Même si les constructeurs de tricycle ont fait beaucoup de progrès au fur et à mesure des années, le bébé n’aura pas de contrôle s’il bute et se renverse sur un trottoir. N’oubliez surtout pas de lui faire porter les équipements de protection.

Travail de l’équilibre de l’enfant : le tricycle ne permet pas à l’enfant de travailler son équilibre sur un vélo à 2 roues. Il devra travailler cela directement sur la bicyclette.

Plus encombrant et volumineux : Cela est principalement dû à sa conception le tricycle est plus encombrant et donc difficile à ranger qu’une draisienne.

 

 

Les caractéristiques de la draisienne

 

Avantages de la draisienne

Moins de fatigue ressentie chez l’enfant : avec la draisienne, les petits enfants poussent essentiellement avec leur pied pour avancer. Ils n’exercent pas de force constante pour pédale. Ils profitent davantage de la draisienne en ressentant la sensation de « glisse » sur la route.

Se déplace sur tous types de routes : vos enfants peuvent rouler sur du gravier, de la terre, du goudron, de l’herbe. Elles leurs permettent de se pousser lorsqu’ils butent sur un trottoir ou une pente.

Augmente la force des membres inférieurs à votre enfant : l’enfant doit se propulser à travers la surface assez forte pour permettre au vélo de se déplacer rapidement afin de maintenir l’équilibre. L’endurance des membres inférieurs peut être augmentée si l’enfant passe suffisamment de temps sur le vélo d’équilibre. L’utilisation du vélo d’équilibre peut également améliorer la planification motrice et la conscience de l’espace.

Facilite les manœuvres de direction : Il y a aussi le fait que les vélos d’équilibre sont tout simplement plus faciles à manœuvrer et à conduire lorsqu’on est enfant, car ils sont actionnés par la force pure des jambes plutôt que par le pédalage, et ils roulent plus en douceur sur ce qui serait généralement difficile à traverser avec un tricycle.

La transition est plus facile avec le vélo normal : monter sur un vélo 2 roues est bien plus facile en passant par la draisienne que par le tricycle. Les petits ont déjà assimilé des aptitudes pour équilibrer leur corps.

Aide les enfants à apprendre à marcher : Dès le plus jeune âge, votre bébé apprend les compétences motrices et d’équilibre d’un vélo sans qu’un adulte ait besoin d’intervenir.

 

Inconvénients de la draisienne

La sécurité de votre enfant : à cause de la base étroite du siège, l’enfant utilise son tronc pour se tenir en équilibre. Si vous achetez une draisienne à votre enfant, veillez à ce qu’il dispose des éléments de sécurité comme le casque, les genouillères et les coudières.

La forme du guidon : plus aérodynamique, l’enfant positionne son corps plus vers l’avant. L’enfant sur un tricycle reste en position verticale.

La stabilité de l’enfant : la draisienne n’a que deux roues, la base de support étant plus étroite, l’enfant perd en stabilité.

Ne dispose pas de pédale : il ne permet pas à un enfant d’apprendre à pédaler. Cependant, il encourage l’enfant à apprendre à s’équilibrer sur deux roues.

 

 

Draisienne VS tricycle : le verdict final

 

Nous avons pu voir les différents avantages et inconvénients de chaque véhicule.

Votre choix va se faire suivant l’évolution de votre bébé. En règle générale, on va privilégier la draisienne à un tricycle bébé pour apprendre à vos enfnats à faire du vélo. Elle a tout de même plus d’avantages! Mais aucun des deux modèles n’est supérieur à l’autre, même si vous entendrez dire le contraire parfois!!

Néanmoins, les tricycles sont une première étape à l’apprentissage du vélo, en développant le pédalage psychomoteur des jambes. Contrairement à ce que certaines personnes disent que les tricycles ne servent à rien. Si votre bébé à 18 mois, il est très intéressant pour lui de monter sur un tricycle.

C’est FAUX !!! Des chercheurs et des docteurs ont démontré que le tricycle a de l’importance au bon développement de l’enfant.

Nous qualifions la draisienne comme l’étape précédant celle du vélo à 2 roues. Elle convient à des enfants de 2 à 5 ans. Le vélo d’équilibre ne remplace pas nécessairement l’apprentissage du vélo, mais c’est en réalité un progrès vers l’objectif.

Chaque bambin est différent, il possède des talents et des compétences particulières. Il s’adapte différemment aux vélos d’équilibre, aux tricycles et aux bicyclettes.

 

 

Nos petites astuces

 

Astuce 1 : Choisir en premier un tricycle pour votre enfant de bas âge. À la suite de cela, il serait intéressant d’acheter directement un petit vélo à 2 roues et non une draisienne. La bicyclette à la particularité d’avoir un pédalier modulable (qui peut s’enlever). Grâce à cela, vous avez à la fois le vélo en mode draisienne, c’est-à-dire sans pédalier. Il serait intéressant pour votre portefeuille d’adopter cette stratégie.

Astuce 2 : Ne pas utiliser de petites roues sur un bicycle c’est une fausse croyance !! Cela va desservir votre enfant dans son apprentissage, plus qu’autre chose.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire