papa et maman apprenne leur enfant à nager

Apprendre à nager dès la petite enfance, la démarche à suivre!

Vous voulez préparer votre enfant pour qu’il apprenne à nager ? Consultez notre article qui parle de la natation et des conseils de sécurité aquatique par âge.

Le saviez-vous ? La noyade est l’une des principales causes de décès chez les nourrissons ! Il s’agit également de la première cause de mortalité parmi les moins de 25 ans par accident de la vie courante. Vous avez envie d’inscrire votre bébé à des cours de natation ? C’est une excellente idée !

On vous recommande d’attendre le premier anniversaire de votre bout de chou avant de lui donner des leçons de natation formelles. Vous devez tenir compte de ses capacités émotionnelles et physiques.

Prenez toujours le temps de vous renseigner sur les cours avant de vous y inscrire ! Les leçons doivent être axés à la fois sur les compétences en natation et sur les « compétences de survie dans l’eau »

Ils doivent être dispensés par des instructeurs certifiés par un programme d’apprentissage reconnu au niveau national. De plus, les cours doivent être adaptés à l’âge des bébés et l’eau doit être maintenue chaude et propre.

Que vous vous inscriviez à des leçons de natation ou que vous utilisiez la piscine de votre jardin, voici comment apprendre à nager à un enfant ? Quel que soit son âge !

Les premiers pas dans l’eau de 1 à 2 ans

À cet âge, vous voulez simplement initier votre enfant à l’eau ! Le but étant qu’il doit se sentir à l’aise dans ce nouvel environnement. Jouez vous-même dans la piscine avec lui ou inscrivez-vous à un cours qui vise à le rassurer lorsqu’il est dans l’eau dans l’eau plutôt qu’à lui apprendre à nager.

Les activités peuvent consister à montrer à l’enfant comment éclabousser, à chanter des chansons tout en se balançant et à jouer ensemble à des jeux doux.

Conseils de sécurité

Gardez votre bout de chou dans vos bras tout le temps de la séance !

N’immergez pas un bébé de moins de 3 ans. Les enfants de cet âge peuvent avaler une grande quantité d’eau. C’est suffisant pour diluer les molécules chimiques présentes dans leur sang, ils risquent ainsi d’avoir des nausées et convulsions, cela peut même provoquer des somnolences. Dans de rares cas, l’intoxication par l’eau peut être fatale.

Habillez-le d’une couche de bain qui empêche les matières fécales de s’écouler dans la piscine. Vous allez sûrement rire, mais cela constitue un risque majeur pour la santé des autres petits baigneurs.

Un nourrisson peut se noyer en moins de 30 secondes, alors faites attention à tous les dangers ! On inclut évidemment les piscines gonflables pour bébés, mais aussi les sceaux, les toilettes et les baignoires..

De 2 à 3 ans: on développe l’activité du bébé dans l’eau

Votre petit bout de chou est maintenant plus actif dans l’eau, mais il a toujours besoin d’un adulte pour le tenir !

Dans votre piscine ou votre programme de natation, jouez à des jeux amusants qui l’encouragent à bouger les bras (par exemple, lancez une balle à travers la piscine et demandez-lui de l’attraper), à donner des coups de pied aux jambes et à flotter sur le ventre ou le dos.

Montrez-lui comment faire des bulles dans l’eau pour qu’il apprenne à se mouiller le visage sans avaler. À l’âge de 3 ans, ils seront peut-être capables de faire tout cela avec un peu d’aide de votre part.

Conseils de sécurité aquatique :

Votre tout-petit peut se sentir tellement à l’aise dans l’eau qu’il pense pouvoir nager librement. Mais ne le laissez pas seul, même pour une minute. Ils ont besoin de la surveillance constante d’un adulte autour de l’eau.

Assurez-vous que la barrière de la piscine est toujours fermée et que le verrou est hors de portée. En effet, une récente étude a constaté qu’environ 70 % des enfants de moins de 5 ans qui se noient n’étaient pas censés être dans l’eau. La responsabilité revient donc à vous !

Insistez sur les règles de sécurité dans la piscine, comme ne pas courir près du bord et n’entrer dans l’eau qu’avec maman ou papa.

Évitez les maillots de bain gonflables et les jouets de flottation à air. Votre enfant coulera s’ils crèvent !

Faites attention ! C’est un faux sentiment de sécurité. Si vous voulez utiliser un dispositif de flottaison, achetez un gilet de sauvetage approuvé par les garde-côtes !

Dernier point, ne laissez pas de jouets dans la piscine après que votre enfant en soit sorti. Il pourrait être tenté de les attraper !

Développer les gestes et la coordination de l’enfant dès 4 à 5 ans

Maintenant que votre enfant a acquis suffisamment d’expérience et de coordination pour nager tout seul, il peut s’inscrire à des cours de natation formels ! S’il n’a pas beaucoup d’expérience dans l’eau, choisissez un programme qui l’aidera à se sentir à l’aise. Vous serez peut-être autorisé à participer à sa première séance pour faciliter la transition.

En milieu peu profond, votre enfant doit apprendre à flotter de manière autonome. Il peut ainsi plonger la tête sous l’eau pendant cinq à dix secondes. Il s’entraîne à passer de la position debout à la nage sans aide, à glisser dans la piscine, à atteindre un point de sortie et à utiliser des coups de pied et des mouvements de bras coordonnés. Leurs cours de natation devraient être axés sur les compétences en matière d’eau et de sécurité.

Conseils de sécurité aquatique :

Même s’il n’est pas nécessaire de tenir votre enfant, un maître-nageur devrait surveiller attentivement dans l’eau à portée de main !

Soyez patient. Votre bambin peut être un poisson un jour et avoir peur le lendemain. Ne le forcez pas à faire une activité avant qu’il ne soit prêt.

Assurez-vous que votre piscine marque les extrémités profondes et les endroits où il a pied. Il est également judicieux de disposer d’une ligne de vie pour séparer les deux zones.

Ne supposez jamais qu’un autre adulte surveille, même si un moniteur est présent.

Certains enfants détestent se mouiller le visage. Encouragez votre bout de chou à mettre sa tête sous le jet de la douche.

A partir de 6 ans, laisser l’enfant libre de ses mouvements

Un enfant plus âgé peut retenir sa respiration pendant de plus longues périodes, nager et récupérer des objets au fond de l’eau.

Il sera capable de sauter et de remonter à la surface par ses propres moyens. Il peut commencer à apprendre toutes les nages, y compris la brasse et le dos.

Leur plus grande endurance leur permettra de réaliser plus d’effort de plus longues distances.

À ce stade, vous n’avez pas besoin d’être dans l’eau avec votre marmot, mais vous devez tout de même superviser toutes les activités de piscine, car il pourrait surestimer ses propres capacités.

Conseils de sécurité aquatique :

Un parent doit surveiller toutes les activités aquatiques. Même un bon nageur peut se noyer !

Faites en sorte que votre enfant ne puisse nager qu’en présence d’un adulte et encouragez-le à toujours nager avec un camarade.

Apprenez-lui à plonger lorsque l’eau est profonde.

Vous devez être particulièrement vigilant à la plage ou au lac. Les compétences d’un enfant en matière de natation dans une piscine ne se traduisent pas nécessairement dans d’autres lieux.

Faites toujours porter un gilet de sauvetage à votre bambin lorsqu’il fait du bateau ou du ski nautique, même s’il sait nager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire