Quand est-ce que votre bébé doit de la draisienne au vélo ?

Les draisiennes représentent le premier vélo qui puisse convenir aux jeunes enfants. Elles constituent un excellent moyen pour les enfants de s’initier au vélo. Ce sont des vélos pour bébé sans pédales. Elles nécessitent une poussée des pieds sur le sol pour trouver l’équilibre.

Votre bout de chou fait de la draisienne depuis un certain temps déjà et vous vous demandez à quel âge il devrait passer au vélo ! Comme vous l’aurez compris, cela nécessite quelques compétences et réflexes chez votre bambin. On vous l’explique en détails.

Passer au vélo : quel rôle joue la draisienne ?

Avant de savoir pédaler, il faut tout d’abord trouver son équilibre. Les draisiennes sont conçues pour transmettre aux enfants les capacités nécessaires pour l’utiliser.

Les draisiennes sont en effet en contact avec le sol et ne possèdent pas de pédales. Elles laissent les enfants se déplacer à leur propre rythme, aussi bien physiquement que mentalement. En utilisant une draisienne, votre bébé acquiert dès le départ la compétence la plus difficile, l’équilibre. Ainsi, quand il sera prêt, le passage de la draisienne au vélo à deux pédales se déroulera facilement et en douceur.

Conduire la draisienne : quels avantages pour votre enfant ?

Les draisiennes permettent aux enfants de gagner en autonomie beaucoup plus rapidement que les vélos classiques avec stabilisateurs. Simples à utiliser, elles sont moins lourdes que les vélos conventionnels et plus faciles à prendre en main pour votre bout de chou.

Outre l’autonomie, la draisienne permet à votre bébé de prendre confiance et de se contrôler. Généralement, les enfants sont plus rassurés lorsqu’ils arrivent à poser leurs pieds sur le sol. C’est la raison pour laquelle ces véhicules permettent de gagner en confiance sur un vélo. Ils pourront ainsi apprendre à se tenir en équilibre, à tourner et à se diriger de manière intuitive, tout en ayant moins le sentiment de tomber.

Le principal avantage des draisiennes par rapport aux roues d’entraînement tient au fait qu’elles permettent aux enfants de développer leur sens de l’équilibre. En effet, les roues stabilisatrices font basculer les enfants d’un côté, ce qui les oblige à réapprendre l’équilibre lorsqu’ils montent sur un vélo à pédales. La plupart du temps, les enfants qui débutent sur une draisienne réussissent une transition rapide vers les vélos à pédales et sont plus confiants quand ils les utilisent.

À quel âge votre bébé doit-il passer du vélo à la draisienne ?

Lorsque votre enfant reçoit sa première draisienne, il la conduit en se tenant au guidon et en avançant. Avec le temps, il apprend à s’asseoir sur le siège et à se déplacer avec ses pieds. Par la suite, il se met à glisser en décollant les pieds du sol et en trouvant son équilibre. Une fois qu’il aura maîtrisé la descente et appris à contourner les obstacles, il pourra passer à un vélo à pédales sans stabilisateurs.

En principe, un enfant qui maîtrise parfaitement une draisienne peut passer à un vélo à pédales à l’âge de 4 ans. Toutefois, la transition peut s’effectuer dès 3 ans pour un enfant présentant une bonne coordination et ayant commencé l’utilisation d’une draisienne à un âge précoce.

Cela dit, tous les enfants ne grandissent pas au même rythme. Un enfant de 4 ans peut ne pas avoir la capacité de passer à un vélo avec des pédales, alors qu’un enfant de 3 ans peut avoir les compétences et la coordination nécessaires pour pédaler, freiner, éviter les pièges, etc. L’âge n’étant qu’un chiffre, d’autres signes vous permettront de savoir quand votre bébé pourra passer de la draisienne au vélo.

Le premier signe est la maîtrise du vélo sans pédales. Elle ne se limite pas à rouler dans l’allée et sur le trottoir, mais plutôt sur de longues distances puis sur des terrains différents. Il doit pouvoir monter et descendre un trottoir ou sauter un obstacle. Il doit également parvenir à zigzaguer entre des cônes ou à se frayer un chemin entre des obstacles.

Un enfant prêt à s’attaquer à un vélo à pédales pourra se pencher vers l’avant ou vers l’arrière lorsqu’il montera ou descendra une colline ou se diriger vers une chute pour éviter de tomber. Le second signe correspond au moment où votre enfant est capable de coordonner sa main et son œil tout en se tenant en équilibre et en pédalant simultanément.

De même, si vous constatez que votre bébé pose rarement ses pieds à terre, si ce n’est pour accélérer et pousser, c’est qu’il a déjà la certitude de son équilibre et de sa direction. Il peut alors utiliser un vélo à pédales.

Il faut du temps, des essais et erreurs pour acquérir ces aptitudes. Plus votre bébé maîtrisera ces compétences sur une draisienne et plus la transition vers un vélo à pédales lui sera facile et moins éprouvante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire